Annuaire des Églises Évangéliques

Français

Anglais

CNEF

Union de l’Église Évangélique Méthodiste de France
(UEEMF)

Conseil National des Évangéliques de FranceFédération Protestante de France

Site web : http://ueem.umc-europe.org/

Président(e) :

Marc Berger Adresse e-mail

Trésorier(e) :

Corine Erdmann Adresse e-mail

Pasteur(e)s :

Bertrand Mathys Adresse e-mail

Claire-Lise Meissner-Schmidt Adresse e-mail

Myriam Waechter Adresse e-mail

Surintendant :

Étienne Rudolph Adresse e-mail

Les premiers missionnaires wesleyens sont arrivés en France en 1791, venant de la Grande Bretagne en passant par les Îles Anglo-Normandes. Une soixantaine d’années plus tard, ce mouvement encore assez petit, s’est consolidé pour former la Conférence Méthodiste Wesleyenne. Cette conférence a existé jusqu’à la période avant la première guère mondiale. À ce moment-là seize des assemblées ont décidées par vote de se joindre à l’Église Réformée. Six assemblées de la région sud-est sont devenues indépendantes, n’étant pas d’accord avec cette décision. Pendant les décennies suivantes, ils ont continué leur chemin avec deux autres assemblées, sous le nom des « Églises Évangéliques Méthodistes de France » (EMF), avec à peu près 1 500 membres et sympathisants.

L’« Union de l’Église Évangélique Méthodiste en France » (UEEMF) a été fondée en 1868, lorsque la Conférence Annuelle de l’« Evangelische Gemeinschaft » de Suisse a envoyé un missionnaire américain germanophone, le pasteur Schnatz, à Strasbourg pour y fonder une assemblée germanophone. Il a reçu l’autorisation pour son travail de la part du préfet impérial du Bas-Rhin le 24 décembre de cette année. D’autres missionnaires de l’Allemagne et de la Suisse sont venus aux villes environnantes avec des intentions similaires. De ces efforts sont développées les neuf assemblées de l’Alsace-Lorraine.

Bien qu’il y a toujours eu des contactes entre l’EMF et l’UEEM, pour plusieurs raisons les deux églises ont commencé à se rapprocher dés le début du vingt-et-unième siècle. Lors d’une assemblée générale extraordinaire le 5 octobre 2002 à Mulhouse, on a décidé d’incorporer l’Église Méthodiste de France (EMF) dans l’Union de l’Église Évangélique Méthodiste (UEEM), effective à partir du début 2003. Une période probatoire de trois ans a permis d’éprouver cette cohabitation et de réussir la fusion. A la date historique du 2–3 avril 2005, lors d’une Assemblée Générale à Landersen, l’EMF a intégré l’UEEM et cette dernière a changé d’intitulé officiel pour s’appeler dorénavant « Église Évangélique Méthodiste » (EEM). Lors de son Assemblée Générale à Anduze du 1er–2 avril 2006, elle a décidé de modifier son intitulé officiel pour devenir l’« Union de l’Église Évangélique Méthodiste de France » (UEEMF).

L’UEEMF devient membre probatoire de la Fédération Protestante de France lors de l’Assemblée Générale de la FPF tenue à Paris les 21 et 22 janvier 2012.

Accueil